Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 22:49


Saloon-bandeau---.jpg

A la fin des années 50, les éditions ROA présenteront pas moins de 8 titres différents, rien que sur le genre western. Nous avons déjà longuement abordé le titre phare, Jim COLT, en voici quelques autres.


couv-indiens-copie-1.jpg
N°4 - 15 juin 1957



INDIENS, série de courts récits, sans héros récurrents, ayant pour ligne de relire l'histoire américaine sous l'angle indien. Le tout est assez naïf, et malgré quelques articles intéressants sur la vie de ceux que l'on n'appelait pas encore les "Native Americans", les scénarios sont pondus sans grande conviction par un John King peu inspiré.


couv-indiens2.jpg
N°3 - 2  juin 1957


"Encore un titre John King !" Voilà, en effet, ce que semble se dire ce guerrier noctambule, le regard tourné vers la signature de celui qui à cette époque, signe tous les mois, jusqu'à 30 scénarii de 45 planches chacun !


couv-saloon-copie-3.jpg
SALOON
n° 7 - juin 1969

12 ans après INDIENS, voici SALOON, autre titre, plus glorieux celui-là, signé John King.
Les spaghetti se démoulent aussi en fumetti : Les envolées lyriques de Sergio Leone font des émules dans la bande dessinée transalpine.

Dans l'univers des petits formats, ces clones de Clint Eastwood ou Lee Van Cleef s'appellent Larry yuma, Tex Willer, El Ranchero, les Terribles, Jackaroe ou encore
Cliff Scott.
John King ne pouvait passer à côté de ce phénomène et pondra lui aussi quelques séries inspirées par les Django, Sartana, Blindman, Trinita, Navajo Joe ou encore Ringo qui faisaient alors un malheur, dans des western aussi violents que chocquants pour les puristes. Pour l'occasion, c'est le très Français Jean Matton qui signera d'un très méditerranéen Juan Maltoni !


Dans SALOON, on fait la part belle aux manigances et les coups de feu se tirent avinés et dans le dos !
Pour la noblesse d'âme, les bons sentiments et les grands espaces, voyez plutôt chez ce boy-scout de Jim Colt !
Les années 60 meurent dans un plat de spaghetti qui n'en finit plus de moisir. Il faudra attendre quelques années pour digérere tout ça, et rêver à nouveau de l'Ouest.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Stéphane Ruval 10/03/2010 15:09


bonjour Alain ,
merci pour votre blog si complet . Je suis tombé dessus par hasard il y a quelques jours et c ' est une véritable bouffée de jeunesse qui m ' a rattrapé . J ' étais trés jeune quand j ' ai eu l '
occasion de lire pour la première fois l ' un de ces titres ( nous les appelions " fumetti " à l ' époque mais je n ' ai jamais su si le terme convenait ) . Il s ' agissait d ' un " Zanthar " et ,
si ma mémoire me fait défaut quant au numéro , je me souviens parfaitement de la couverture . Elle représentait un Zanthar , muscles seillants aux prises avec un anaconda monstrueux . Il le
poignardait tout en étant " à cheval " sur lui . Tous deux émergeaient de l ' eau . Le bras tenant l ' arme était en l' air et un filet de sans suggérait le mouvement du couteau qui ressortait de
la plaie de l ' animal . C ' était très dynamique comme composition , mais ce n ' est pas ce que retenait ma mère . Elle pensait que j ' était trop jeune pour lire une telle violence et je crois
bien que c ' est la raison pour laquelle nombre de mes numéros sont passé à la poubelle . ( l ' autre raison pour laquelle elle ne voulait pas que je lise ces B.D. était qu 'elle prétendait qu '
elles étaient " truffées de fautes d ' orthographe " ... ce qui n ' était pas toujours faux . ).
J ' ai gardé un souvenir ému de cette couverture et j ' ai souvent essayé de la retrouver ( dans des vides-greniers , des booquineries d ' occasions , etc. ... ) . En vain !!!
La découverte de votre blog me redonne espoir . Peut-etre auriez-vous un exemplaire de ce numéro entre les mains ? Il doit dater des années 53 ; 54 . La simple vu de cette couverture me ferait un
immense plaisir ( je n ' ose pas imaginer que vous accepteriez de me le vendre ) .
En tout cas merci encore de nous faire revivre toutes heures d ' évasion et d ' aventures qui nous ont tant fait rever .


Qui Suis-Je ?

  • Alain Chevrel
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.

Archives