Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 08:05

monstres-bandeau.jpg

 

 

Pour le 70 ème article de ce blog, je vous présente une nouvelle série.

 

 Mi-Morlocks tels que les a décrit H.G. Wells dans "La Machine à remonter le Temps" , mi Freaks à la Todd Browning, monstres humains de foire, les Monstrés sont la lie rejetée par l'humanité.

 

"Ils sont un dans la douleur du rejet.

Ils sont un dans la souffrance de la solitude.

 

Ce sont les monstres que l'on regarde en se cachant. Ce sont les monstres que l'enfant pointe du doigt en criant quand sa mère lui cache les yeux:

 

       Les Monstrés !"

 

 

Signée John King, cette série ne montrait pas de personnages récurrents, mais comme pour les titres Saloon et Indiens, il dépeignait sous cette appellation générale les victimes de toutes les tares humaines, et la vengeance qui ne manquait jamais de frapper leur tortionnaire.

 

"Les Monstrés" s'inscrit dans la grande tradition initiée par les E.C. Comics dans les années 50 (Tales From the Crypt, The Vault of Horror, The Haunt Of Fear, Shock Suspenstories, Two Fisted-Tales), puis reprise dans les années 60 par les non moins légendaires magazines Warren (Creepy, Eerie et Vampirella).

 

  

couv-Monstres.jpg

  Cette bande dessinée des éditions ROA genre horrifique pocket made in France connut donc ses heures de gloire dans les années 70 avec ce titre aujourd'hui très largement oublié des guides de cotation type BDM.

 

Chaque titre se présentait de la manière suivante : un grand récit de quarante pages (exclusivement scénarisés par King et illustrés par des auteurs tournants), reprenait ce titre de "Monstrés", comme une sinistre Comédie Humaine axée sur le macabre. Le reste du journal était invariablement rempli d'histoires courtes à caractère fantastique ou gentiment horrible, sur le modèle américain des délicieuses histoires courtes signées Ditko ou Kirby, et qui complétaient si bien nos Arédit Super-héros !

 

                      * * * * * * * * * *

L'histoire du numéro 4 présenté ci-dessus "La Colline aux Mille Morts" est la première que j'ai lue.

 

De construction très classique, mais efficace, King nous y raconte l'histoire de Lord Philipp Cordier un Lord Ecossais (d'origine Française ?) qui, après avoir affamé ses gens en leur vendant au prix fort une farine contaminée par un champignon mortel, il se voit assiégé la pleine lune suivante par une armée de morts revanchards, tous droit sortis du cimetierre/fosse commune érigé en hâte sur la montagne voisine.

La dernière image nous montre le malheureux comte cuire pour l'éternité dans les flammes de l'enfer... à côtés des pains qui nourriront ses victimes dans l'au-delà pour l'éternité !

 

King, qui n'avait pas la subtilité d'un Harvey Kurtzmann par exemple, utilisait sans complexe chaque cliché, ou idée reçue (ici la proverbiale avarice d'un noble Ecossais) comme prétexte de départ à une histoire macabre.

 

Le même mois, je me rappelle avoir été aller voir "Les Nuits de Dracula" de Jesus Franco, avec une fille qui avait tellement peur que nous avons dû sortir en pleine projection. Je n'en verrai la fin que bien des années plus tard.

 

La suivante, je l'ai épousé : Elle aime les films d'Epouvante !

 

- A vendredi prochain, les amis !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zemo 21/07/2010 12:52



Je n'aurai qu'un mot : WAOW !



John Carter 14/07/2010 13:58



Cher Alain Chevrel,


Superbe hommage aux pockets d'horreur style Arédit, Bravo !



Richard 02/07/2010 19:49



Alain,


Vous n'avez pas rappelé tous ce merceilleux pockets Arédit que j'ai découvert à sept ans (!), quand mes parents m'ont offert une pochette en plastique remplie de Conan, Thor, Dracula... et
pockets d'horreur : Frankenstein, Eclipso, Brûlant, Choc, Spectral, Il est Minuit, l'heure des Sorcières et Hallucinations.


Evidemment, ils ne savaient pas que le contenu me ficherait des cauchemars... Mais qu'il m'ouvrirait d'un coup à Gene Colan (Dracula), Ditko (Histoire dans Eclipso), Buscema (Conan) et Kirby
(Thor).


J'ai gardé toutes ces années la pochette plastique dans le grenier de mes parents, soigneusement pliée. Sur le devant, un Captain America et quelques autres héros par Kirby font le coup de poing
vers le lecteur.


Très belle couverture des Monstrés que je ne connaissais pas, en tout cas.



Alain Chevrel 05/07/2010 11:03



Eh bien, je suis déçu : peu de commentaires en réaction à cette chronique des Monstrés : Je m'attendais à un poil plus...


Merci à Richard de partager ces souvenirs de pockets d'épouvante avec nous.



Habib 02/07/2010 11:46



Alain,


Jolie histoire ! Pourrait-on en voir quelques planches ?


 



Alain Chevrel 05/07/2010 11:09



Bonjour Habib,


Ca va être un peu compliqué dans l'immédiat (problème de scan).


Elles sont pourtant terribles (je pense aux histoires dessinées par Josh Horse en particulier, le plus doué de la bande pour se fondre dans le style horrifique).



Ernest 02/07/2010 10:31



Je suis le premier à réagir aujourd'hui ?


Nous sommes gâtés pour cette 70 ème chronique : bon anniversaire Alain.


Superbe couv, certainement une de mes préférées : Peut-on éspérer en revoir de la même série avant la chronique 140 ?!?


 



Alain Chevrel 05/07/2010 11:07



Bonjour Ernest,


Vous êtes le premier... et un des seuls à avoir réagis. Au vu du manque d'intérêt pour ce sujet, je ne suis pas sûr de remettre le couvert sur le thème... Et puis il y a tellement de héros encore
non traités que j'essaie de suivre un peu l'intérêt que je crois percevoir autour de telle ou telle série. Continuez de dire ce que vous aimez, c'est la meilleure façon d'orienter mes choix !


Wait and See



Qui Suis-Je ?

  • Alain Chevrel
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.

Archives