Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 10:04

Cosmicman-bandeau.jpg

 

 

"Cinq tableaux de maîtres ont été volés dans la nuit de mercredi à hier au Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Le préjudice est estimé par la mairie de Paris à une centaine de millions d'euros."

"Des oeuvres des peintres Pablo Picasso (Pigeon aux petits pois), Henri Matisse (La pastorale), Georges Braque (L'olivier près de l'Estaque), Fernand Léger (Nature morte, chandeliers) et Amedeo Modigliani (La femme à l'éventail) ont été dérobées (...)"
 
Aaah ! Voilà un début d'article de journal qui me plaît bien.
Attention, hein : Je ne suis absolument pas en train de me réjouir d'un vol de tableaux, que nenni ! Mais je ne peux m'empêcher de penser (vous avez déjà essayé, de vous "empêcher de penser" ? C'est dur.) en lisant ce titre, qu'en cette période si compliquée de crise grecque, européenne, du système libéral voire de tout autre système de valeur, qu'il est de plus en plus compliqué de savoir où sont les bons et les méchants.
 
Je radote, je disais déjà à peu près la même chose dans le tout premier billet de ce blog. L'âge sans doute.
 
Tenez, les Grecs, par exemple : Est-ce qu'ils sont vraiment fainéants (Aaah, l'indolence méditerranéenne !) ? Sont-ce les marchés de spéculation qui exploitent une faille de notre mécanisme d'admission dans la CE pour torpiller l'Union, et qui rigolent aujourd'hui de voir notre belle entente voler en éclat et se désolidariser dès qu'un petit frère est dans la panade ?  Un peu des deux ?
- Comment se faire une idée quand comme moi, on n'a pas de diplôme ?
 
Ce matin sur France Inter, un des deux invités politiques était Philippe Manière, économiste libéral (c'est lui qui le dit). Concernant les dernières crises qui agitent la planète ces dernières années (crise des sub-primes, de l'Europe ou écoloscepticisme), il est formel (les experts se reconnaissent en ce qu'ils sont toujours formels). Il tire comme conclusion, non pas qu'il y aurait un excès de marché... Tout au plus peut-être parfois de "mauvaises applications" des lois du libéralisme. Ah bon. Ben peut-être. C'est lui qui a les diplômes après tout. Et puis il ne faut pas caricaturer des propos. Il ne faut pas les sortir du contexte. Citer des chiffres. Des faits...
 
Vraiment, je ne suis pas de taille. Dommage, parce que si jamais les diplomés gominés à la Marc Touati se fichaient de nous... S'ils étaient véritablement formés à défendre leur bout de gras pour nous faire avaler le moment venu que nous aussi, nous devrons resserrer notre ceinture de 14 crans sur 15, parce que nous serions aussi des fainéants... A ce moment là, j'aimerais croire que c'est légitime. Mais si je vis ça comme une injustice, que les causes de cette rigueur seraient toutes autres... Alors là... Mais je m'égare : je n'ai pas de diplôme, alors je ne peux pas développer de pensée.
 
couv-Cosmicman4
"Cosmicman et les voleurs du Louvre" - (1965) - King & Guennec
 
   C'est pour ça que ce vol de tableau au casting impeccable me plaît autant :
 
Des voleurs (on les imagine en imper, un borsalino sur la tête et des Browning chargés), des tableaux de peintres fameux (Picasso, Matisse, Braque, Léger), une somme ronde (100 millions), et le tout à Paris (on verrait la tour Eiffel depuis la rue du vol).
 
- C'est le fait divers typique sur lequel interviendraient ces super héros de petits formats, ceux qui évoluent dans un univers où ils sont tous seuls à être costumés (Captain Hornet, King Cobra, Nick Jolly, L'Homme Léopard, Tenax, Fantax...).
 
Parce que vous imaginez, vous, un super-héros qui interviendrait aux îles Caïman "Cosmicman versus Doc Crocodile" ou "Zaïtchick contre les requins de la finance"... Ca aurait une autre gueule, non ?
Et puis il y aurait Frédéric Lordon au scénario et Gene Colan au dessin : J'achète !
 
- Evidemment, on appellerait ça de la propagande. Ah bon. Et puis on est trop cons pour comprendre ces sujets là (y'a qu'à entendre les mots savants qu'ils utilisent !). Tant pis, alors. Sinon, y'a qui à Cannes cette année ?
 
     Des fois, ça a du bon, la propagande.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans ULTRA-HEROS (Cosmicman...)
commenter cet article

commentaires

Zaitchick 26/07/2010 00:58



http://img.photobucket.com/albums/v211/zaitchick/zaitchick%204/cosmicmanlefilm-1copier.jpg

COSMICMAN Le Film (1967) est considéré comme l'un des pires navets produit par l'extravagant Tyranno de Laurentis, dans la foulée du Batman de la 20th Century Fox (1966).

Mis en scène par Mario Saliva, le film raconte les aventures du plus célèbre super-héros des éditions Roa.

Dans le rôle titre... Cosmic Man, lui-même ! (En réalité, l'acteur inexpressif Alan Kirk, choisi par le producteur parce qu'il jouait dans un spot vantant son Whisky préféré, - boisson dont l'un
et l'autre firent une consommation plus que déraisonnable pendant et après le tournage du film, surtout après l'avant-première... - interprétait le rôle du héros et de son alter-ego.) Une astuce
promotionnelle destinée à faire croire à l'existence de Cosmic Man. Las, la piètre qualité des trucages révéla bien vite la supercherie.

Monica Vitry joue l'ambivalente Eva Carne, tour à tour adversaire puis alliée du héros, quant à Arson Wheels, il incarne Diabolus, le savant fou qui veut conquérir le monde (quelle originalité !)
grâce au cristal de Fulchibard qui donna ses pouvoirs "psychophysiques" au héros. Le grand acteur joua là son dernier rôle. Il décéda peu après la fin du tournage. Les mauvaises langues disent
que c'est la vision des rushes qui lui aurait été fatale.

L'acteur Michel Piccolo, endetté au jeu, tient le rôle de l'inspecteur Dinguo. Par la suite, il a biffé le film de sa filmographie officielle et s'est même inventé un frère jumeau qui aurait joué
dans le film à sa place.

Le film met en scène un robot très différent de celui figurant sur les affiches promotionnelles, répondant au nom de... Fernand !

http://img.photobucket.com/albums/v211/zaitchick/zaitchick%204/supersonicman33.jpg
"Vous auriez préféré un singe avec un casque de scaphandrier ?" aurait déclaré le costumier.

Lequel robot s'avère être un robot transformable. En effet, en plein combat, il se change en voiture... à cause d'une inversion de bobine qui fait perdre au film son peu de cohérence.

La critique éreinta le film :
- "Super-Zéro sur vingt", clama Jean-Ph. Tâcheron des Rockcidés ;
- "Gaspillage de pellicule", déclara S. Tarttière du Courrier ;
- "Quelle piquette", écrivit Serge Joly dans Libation ;
-"Un film de super-héros se déguste comme une friandise, avec un plaisir coupable... Mais là, j'ai du mal", confessa, Jean de la Tour ;
Seul, Jean-Pierre Dieudonnet de Métal Beuglant vit dans ce film "un manifeste dadaïste sur celluloïd, ouvrant les voies de la pataphysique aux cinéphiles", mais il fut bien isolé.

Le film, remonté, sortit en Belgique sous le titre de Cosmic Argo contre Fantômas (!) et au Luxembourg sous le titre Supermen (!) contre l'Homme Machine.

Cuisant échec financier et artistique, il faillit obérer les chances de nouvelles adaptations de héros des éditions Roa à l'écran...

Heureusement, il n'en fut rien.

Mais, Tyranno de Laurentis  récidiva en adaptant Gorak à l'écran, avec un résultat un peu moins mauvais. "I'aime bien lé singé géant", déclara-t-il....



Alain Chevrel 30/07/2010 09:58



Merci Zaïtchick pour cette chronique richement illustrée : Digne des articles de la grande époque de Mad Movies !



Garth 30/06/2010 11:32



Superbe !



DarthVaderrétro 25/06/2010 10:34



Belle composition.


Bravo pour le boulot !


Si j'ai bien suivi... il ne nous reste que 3 mois à vous lire, cher "Alain" ...


Dommage !



Alain Chevrel 30/06/2010 11:16



Darthvaderrétro,


Je ne suis pas sûr de bien saisir. Pourquoi ne m eresterait-il que 3 mois, vous déraillez mon pauvre Darth !?!



Marc 23/06/2010 12:57



Quel dommage de ne pouvoir acquérir d'originaux... En même temps, la philosophie est belle !


Bon esprit, donc. Continuez, j'adore !



Alain Chevrel 24/06/2010 09:56



Merci, Marc.



Crésus 26/05/2010 19:24



Alain Chevrel : Chevalier blanc dans le monde impitoyaaaaable du pognon : Belle philosophie. Sans rire, j'adore. Bon. Je suis pauvre mais passionné : donnez-moi un original, siouplaît !



Alain Chevrel 27/05/2010 09:32



Quand on s'appelle Crésus, j'ai du mal à penser qu'on soit pauvre. Le deuxième nom de famille... C'est Pinocchio ou Harpagon ? 



Qui Suis-Je ?

  • Alain Chevrel
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.

Archives