Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 20:19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Comme Rahan quelques années plus tard, le titre dramatique du numéro 204 cache en fait un "coup", et la mort de Zanthar ne sera qu'apparente !

 
Empoisonné par le shaman d'une tribu de néanderthaliens, Zanthar reviendra d'entre les morts après avoir agi le temps de quelques épisoddes sous le masque d'un mystérieux vengeur.
                         - Et moi qui y croyait vraiment !

 

couv-zanthar2


   La fameuse couverture où le héros est laissé pour mort, son corps abandonné dans le sanctuaire des longues-dents.


strip-Zanthar
Page-titre de l'épisode qui suit "la Mort de Zanthar" paru dans l'épisode précédent.
Riez, traîtres, mais rira bien qui rira le dernier!



 

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans PREHISTOIRE (Zanthar)
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 19:44

Colt-bandeau

   Merci à Michel qui m'a envoyé cette belle couverture de Jim Colt.
Je n'ai malheureusement pas de numéros en double à lui échanger. Ceux que je possède resteront aussi dans ma bibliothèque, désolé! Le temps me manque un peu en ce moment (l'élevage de pigeons voyageurs est avec la bande dessinée mon grand hobby!), mais je tâcherai de scanner quelques planches de la saga des bandidos Rosario à laquelle tu fais allusion. 

 

           En attendant, voici la couverture du numéro 72 - Avril 1959. Sur les écrans français, "Marie Octobre" de Duvivier ...

couv-jim-colt2

     ... Ainsi que la page d'ouverture qui introduit la plus terrible fratrie que le western ait connue depuis les Dalton !

strip-Colt.jpg 

Repost 0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 11:30

brume-bandeau

   En novembre 1957 (Brumaire en calendrier républicain!), sort le premier numéro de Brume, le journal des aventures du Duc de Brume. De plus en plus régulièrement, le nom du scénariste John King apparaît en couverture, signe que son nom commence à être un gage de qualité. C'est la première série " ésotérique " des éditions. Il y est question du Duc Lucian Brume, noble vaguement déchu, et franchement ruiné par ses ennemis. Il est accusé du vol de 7 joyaux, 7 pierres sacrées aux origines africaines mystérieuses. Se mêlent à l'intrigue, une secte adoratrice d'un dieu crocodile, son propre frère et la police, le tout dans une ambiance post-communale!

couv-Brume1-copie-2.jpg
Duc de Brume
n°1. Au numéro 78, le titre sera rebaptisé plus simplement en Brume.


L'épopée débute ainsi ' Dans les années 187..., Paris est bien loin de se douter que du fin fond des égoûts, parmi les miasmes fétides des révoltes mortes, un homme nommé Lucian Brume gît assommé dans le plus grand silence, la chemise déchirée et la tête couverte de son propre sang".

On découvrira bientôt avec lui, qu'un étrange tatouage lui a été fait sur le torse, sorte de carte qui représente une tête de mort, et désignant 7 lieux maudits nichés au fin fond de la jungle africaine et où il doit rapporter les 7 pierres. Menacé par une maladie mortelle, Lucian Brume n'aura d'autre choix que de courir les pays les plus obscurs pour y reprendre les 7 joyaux volés pour être délivré!

La saga tournera pendant 84 numéros autour de cette intrigue première, période extraordinaire pendant laquelle le héros deviendra peu à peu une sorte de légendes parmi la faune de contrebandiers, pirates et criminels de tous poils qui grouillaient entre les ports et la jungle. Lucian Brume y multipliera
les fausses identités - ci-dessous  le receleur Simon- pour mener à bien ses objectifs.


strip-Brume.jpg

Planche du numéro 21, avec l'arrivée aux pinceaux de l'espagnol Diaz Lage, qui donnera au Duc de Brume ses heures de gloire, ainsi que son aspect définitif.


A la base, le personnage est une sorte de mélange entre Vidocq et le Comte de Monte-Cristo, le Duc de Brume subira sous l'influence de ses meilleurs dessinateurs les influences  américaines du Jungle-Jim d'Alex Raymond, du Spirit d'Eisner, Archie Corrigan, ou encore les nouvelles terrifiantes de Jean Ray.  

 



couv-Brume134-copie-1.jpg
Magnifique couverture peinte du numéro 134, alors que les aventures du Duc maudit commencent elles, à décliner.

Le Duc de Brume restera comme la série qui introduira un ton plus sombre au pocket, avec des personnages comme Adam Eterno, Doulah le maître du Mystère, l'Oeil de Zoltek, le mage vénitien Arsat, Danny-Doom, Janus Stark, ou encore la superbe série "les contes de la lune noire".

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans MYSTERE (Duc de Brume)
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 13:00

Survivant-bandeau

  En ce début d'année 1973, de grandes incertitudes planent sur nombre de démocraties, notamment en Amérique de Sud, avec le  coup d’État du 11 septembre qui mettra Pinochet au pouvoir au Chili, et le tango macabres des militaires en Argentine péroniste. C'est justement  avec une bande dessinée venue d'Argentine, "l'Eternaute" dont la première version est apparue 14 ans auparavant par Oesterheld et Solano Lopez, que l'on peut rapprocher "le Survivant", chef d'oeuvre mort-né!
Pour son dernier tour de piste, John King  signe une histoire emprunte un ton désespéré, jusque-là inédit.

J'y vois trois possibles raisons.

1 - 20 ans après la mirifique année 1953 qui a vu naître Gorak, sa dernière incursion dans le genre de la Science-fiction, John King vit ses derniers mois. C'est dans le dernier numéro de la brève série "le Survivant", que la rédaction annoncera à ses lecteurs le décès de son principal animateur des suites d'une longue maladie.

2 - Le Survivant est un récit sombre, supposé se passer dans un proche avenir en septembre 2010 (La fin du monde approche !) et c'est tout simplement le reflet d'une époque, l'année restera en effet dans les cahiers d'école comme celle du premier choc pétrolier qui marquera l'arrêt des 30 glorieuses.


couv-Survivant-copie-2.jpg


3 - La bande dessinée change, devient plus adulte, portée par une nouvelle génération d'auteurs plus en phase avec le monde et ses bouleversements politiques. Le temps de l'innocence est terminé, et l'on sent que John King tente dans ses derniers jours de laisser au monde une histoire plus profonde.
Il n'en aura malheureusement pas le temps car il mourra littéralement affalé sur sa machine à écrire, après avoir terminé le script du quatrième et dernier épisode.



Nous ne connaîtront jamais l'aspect du fameux "Survivant" qui donne son titre à la série, ni le destin que John King lui réservait.



Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans ANTICIPATION (Le Survivant)
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 22:33

gorak-bandeau


     Juillet 1953 parution du premier opus d'un nouveau journal qui porte le nom de son héros principal : GORAK !
La créature est une fois de plus l'oeuvre du prolifique John King, qui est d'ores et déjà le principal scénariste des éditions.


   En 2438, Sullivan North est un astronaute scientifique envoyé explorer une nouvelle planète du nom d'Eumétron à bord de sa navette. Traqué par les pirates interstellaires qui infestent ces contrées pour kidnapper et piller les voyageurs, il est contraint de se poser sur le sol inconnu pour leur échapper. Malheureusement, le principe évolutif de notre planète qui nous a lentement transformé au fil des millénaires, fontionne ici... à l'envers, et très rapidement !
   Ainsi, il ne faudra que quelques minutes, pour faire de Sullivan un géant simiesque à la force destructrice tout droit sorti d'un film de la RKO.
  Sullivan parviendra à échapper de justesse à l'attraction de la planète à l'aide de son propre vaisseau hâtivement restructuré en fusée portative, mais le mal est fait, et son génial esprit est désormais enfermé dans la carcasse immense de celui que les pirates craindront désormais dans toute la galaxie sous le nom de GORAK !

couv-gorak-copie-1.jpg
Une des rares couvertures où le géant est calme. Il pose ici, tel le penseur de Rodin, sur le monticule d'un petit astéroïde où il a échoué. Les couvertures habituelles étaient plus souvent des scènes de déchaînement spectaculaires !

strip-gorak
Planche signée Josh Square (allias Josselin Carré!)

   Scène typique de la série : Discussion avec Jack Morris, son (ex) meilleur ami. Ce dernier lui a quand même chipé sa femme, alors qu'ils croyaient Sullivan mort !

En janvier 1979, la série s'arrêtera après 294 numéros, plus 6 numéros spéciaux en couleurs, faisant de Gorak l'une des plus longues de l'histoire des éditions.

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans ESPACE (Gorak)
commenter cet article
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 16:52

Colt-bandeau



   Mai 1953.

L'histoire retiendra de cette date l'ascension du Mont Everest, et peut-être même le nom de la première femme à passer le mur du son. Pour moi, ce sera le souvenir de mon anniversaire. Mes 6 ans!
Mon cadeau? Le numéro 1 d'une nouvelle série qui venait d'arriver chez l'épicier. Un western.
Son nom?
Jim COLT. Shériff.
BANG, BANG! Laissez parler les flingues, à présent
!


couv-jim-colt-copie-2.jpg

N°8 - décembre 1953


Ca m'a tellement plu, qu'au Noël de la même année, j'ai demandé celui-là en cadeau !

Repost 0
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 16:38


Skull-bandeau-

   1953, toujours. Année fameuse où trépassait Staline tandis qu'une nouvelle vermine voyait le jour dans l'esprit génialement dérangé de John King : Prenait-il des amphétamines, à l'instar d'un John Flemming qui depuis un an  procédait ainsi aux commandes de 007? Quel démon du Rhum, quel esprit d'absinthe a pu empoisonner King le jour où il enfanta la légende de Sir Peter Wood : L'aristocrate devenu rat des mers, la noblesse retournée à la fange : le redoutable capitaine SKULL !

Parmi les tristes avatars de Long John Silver, celui-ci a eu, non pas l'humilité (car Skull n'est pas franchement humble), mais le panache de revendiquer son propre nom, pour semer le chaos sur tous les ponts, et la poudre sur les 7 mers.
En ai-je déjà trop dit ?
Envoyez les couvertures, moussaillons !

couv-skull-copie-1.jpg

"ça vous a plus, hein? Vous en voulez encore?" (air connu)


couv-skull2-copie-1.jpg

strip-Skull-copie-2.jpg




Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans PIRATERIE (Skull)
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 16:05

panache-bandeau



   C 'est toujours au cours de l'an de Grâce 1953, que John King, scénariste plus que prolifique, créa ce Cid français qu'est le Chevalier PANACHE, et qui devait donner son nom au magazine où parurent ses aventures pendant 27 ans !

 

   Le ton donné aux illustrés pour la jeunesse, à l'instar de la politique de ces années, divisait la France en deux camps : journaux communistes, souvent pilotés par des intellectuels anti-américains d'un côté, et de l'autre, des journaux cocardiers! Au vu des activiés éditoriales de John King pendant la guerre, et des accents souvent nationalistes  de ses diatribes, on comprend tout de suite  que l'esprit des aventures du fameux chevalier se situait clairement de ce côté là. A travers la geste du très preux Vicomte Johann de Saint Brandit (excusez du peu !), il est invariablement question de croisades, de Maures à repousser hors du royaume, ou de territoires en Terre Sainte à restituer à l'Eglise. Les ennemis sont donc fourbes, et/ou sarrazins. Le tout se fait à cheval, à pied, ou en bateau, tout en invoquant à tue-tête toutes sortes de saints.

couv-panache  
Numéro 24 de décembre 1954, est signé de ma plus belle plume... J'avais huit ans !


Fort heureusement, de nombreux épisodes très inspirés, notamment la quête pour débarasser une contrée étrange du dragon Frenyhrr ( relatée en 24 numéros), sauveront notre chevalier d'un jugement négatif.
Représentation fidèle de l'époque médiévale diront les uns, propagande nauséabonde diront les autres. L'esprit de la série survivra mal après le raz de marée de 1968. Et malgré des baisses de tirage réguliers, la série durera bon an mal an jusqu'en 1980, à la toute fin des éditions.



strip-Panache.jpg

    Malgré mon sincère attachement nostalgique à la série, je ne peux que conseiller aux curieux de cette période historique, de se reporter sur "les Tours de Bois-Maury" dans laquelle Hermann apporte un souffle de vérité.

Reste le charme d'une série qui, sans atteindre la qualité exceptionnelle d'un Prince Valiant, n'a pour autant pas à rougir du travail apporté 18 années durant par l'équipe composée de John Kingles pour l'histoire, et de Josh Square aux pinceaux.

Quelques exemples de séries médiévales de l'époque : Ivanhoé; Lancelot; Yvain; Blason d'or; Bayard; Marco Polo; En Garde; Mesire; Perceval; Oliver; Robin des Bois, Capitaine Courage ou encore
Taroï.

Repost 0
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 15:43

zanthar-bandeau


   Toujours au fait des modes du moment, John King créera pas moins de 12 séries, et autant de héros, en la seule année 1953. Avec Panache, sorti en ce même mois de janvier, ZANTHAR l'homme-singe est le premier d'entre eux !

Signalons au passage, que la même année aux Etats-Unis, Joe Kubert créait TOR, double américain de Zanthar.

couv-zanthar

Ces héros, hommes-singes blancs évoluant dans une Afrique hostile au milieu des animaux sont, bien entendu, des fils illégitimes, plus ou moins distingués de Tarzan. Le personnage de Edgar Rice Burroughs (créé en 1912), triomphait en effet déjà depuis belle lurette au cinéma.

   Zanthar suivait d'autres personnages, tels KA-ZAR (années 30), AKIM (1950) ou THUN'DA (1952), au classement de ce marathon des sauvages coincés dans les âges préhistoriques.

Suivront malgré tout encore quelques avatars dont voici quelques exemples parmi les plus fameux :
   ZEMBLA (1963), YATACA (1968) ou encore RAHAN (1969).

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans PREHISTOIRE (Zanthar)
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 15:37

 Drakkar-bandeau



   Retour aux fondamentaux ! Il est temps de rentrer dans le vif glorieux du sujet. Les moments de gloire des éditions ROA avec l'avénement à la fin des années 1950 des héros de l'âge d'or. Honneur à leur patron, j'ai nommé Günnar le Barbare
   Günnar est  le prince d'un royaume fictif (le Grunvenland). Il est trahi par son cousin, Loki, qui tue son père et le fait bannir du royaume. Günnar n'aura de cesse de vouloir reprendre sa place, et il y arrivera aubout de 5 ans d'aventures sur tous les continents, où il sera tour à tour soldat, esclave, mercenaire, pirate et roi !

couv-drakkar-copie-1.jpg
 couverture du numéro 2, de septembre 1953. Je recherche toujours le numéro 1.Avis aux généreux donateurs!

   Inutile de préciser que John King, scénariste et créateur de la série, a du lire Shakespeare et R.E. Howard, dans ce mélange sympathique de Hamlet et Conan !
A sa décharge, précisons que Marvel ne lancera sa propre bande dessinée des aventures de Conan... que près de 20 ans plus tard.

 


couv-drakkar2
   Couverture de l'ultime numéro de Drakkar, clôturant la saga du barbare cornu. Messieurs les éditeurs en panne d'idées : A quand une réédition ?

strip-Gunnar.jpg


Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans VIKING (Drakkar)
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • Alain Chevrel
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.

Archives