Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 07:11

Guerre-bandeau

 

couv-guerre6.jpg

 

 

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans GUERRE (Sgt Gâchette)
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 00:00

Guerre-bandeau-copie-1.jpg

 

Une floppée d'anniversaires en effet : Après les 70 ans de l'appel du Général de Gaulle évoqué ici il y a tout pile 3 semaines, c'est aussi le 29 mai dernier que Clint Eastwood, dernier héros du cinoche encore en vie (avec quand même Kirk Douglas - 93 ans à la fraise), a soufflé d'un coup de 44 Magnum, 80 bougies alignées dans l'allée centrale de Carmel sous les Hourrah de la foule en liesse.

Par ailleurs, le dessinateur de bande dessinée Erwan Le Saëc fêtait quant à lui ses 50 bougies le 1er juillet de cette année.

 

Il se trouve que j'ai en ma possession, Ô hasard facétieux, un numéro de GUERRE sorti le 1er juillet 1960, jour précis où le dessinateur de la série Mafia Story (Delcourt) poussait son premier grognement contre la société.

  

Et là, vous allez constater comme le hasard commence sérieusement à frôler la folie : La figure hyper-réaliste représentée sous le casque maltraité du Sergent Gâchette ressemble furieusement à un jeune acteur tout juste trentenaire, et qui ne tournait alors que dans la série télévisée Western en noir et blanc uniquement diffusée aux States "RAWHIDE" : J'ai nommé Clint Eastwood !

 

Le hasard revient alors une ultime fois dans une folle danse, toute faites de pas-chassés et un peu en mouvements saccadés des épaules, pour nous refaire un ultime coup du sort : La dite couverture est signée d'un certain E. Le SAËC !

 

couv-guerre5.jpg

 

 Si vous lisez à haute voix, inspirez un grand coup : La phrase suivante va être longue :

C'est si fou que j'en suis venu à me demander si je n'avais pas trouvé malgré moi l'origine d'un pseudonyme de dessinateur, que je connais pourtant personnellement depuis fort longtemps, et dont je n'ai même jamais envisagé que le patronyme pût être un clin d'oeil au peintre oublié d'une couv de Petit Format des éditions ROA et paru le jour même où il est né !

 

Le fait qu'il soit lui-même amateur de Petits Formats (jetez un oeil à son blog : un album est dédié à ses plus belles couves), et collectionneur d'originaux d'Elvifrance accrédite ma thèse en ce sens.

 

Un jour, il me faudra bien tirer tout cela au clair, foi d'Alain Chevrel...

 

 

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans GUERRE (Sgt Gâchette)
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 08:24

Guerre-bandeau-copie-1.jpg

 

Oh, rassurez-vous, je ne vais pas vous tenir la jambe sur le Général De Gaulle, encore moins avec de la politique : On a eu droit à beaucoup de citations, et de concours du mieux placé pour rendre hommage au sauveur de la France à l'occasion du 70 ème anniversaire de l'Appel de Londres.

 

 

Si les gros titres de ces derniers jours dans la rubrique sport ne m'ont pas rendu particulièrement fier de mon pays, c'est quand même encore une fois à la classe politique gouvernante que je décerne la palme de la tartufferie, pour ses efforts surhumains à essayer vaille que vaille d'utiliser l'échec de l'équipe de France comme moyen pour faire oublier ses propres scandales.

 

Je connais un grand à Colombey-les-Deux-Eglises qui, en entendant les frasques de ses héritiers, doit en faire des tours façon centrifugeuse.

 

couv-guerre4.jpg

 

Parlons-en quand même un peu, du Général : Juin 1960 : Il y a pile 50 ans paraissait un numéro spécial de GUERRE, où exceptionnellement, le Sergent John Gâchette nous sert de guide de l'histoire, puisqu'il nous y explique la trajectoire du Général à travers une histoire atypique (dessins magnifiques d'un Jack Lately au meilleur de sa forme).

 

S'adressant directement au lecteur, il nous raconte le Grand Charles, depuis son éducation à L'école spéciale militaire de Saint-Cyr, puis à travers les tranchées de la bataille de la Somme, la capture par l'ennemi, jusqu'à la fondation de la Ve République en 1959.

 

Avec le recul des années, on peut juger avec sévérité ces leçons d'histoire dignes de l'Oncle Paul dans le Journal de Spirou, mais avant de puiser d'autres sources, et de nuancer son jugement au clair du recul qu'offrent la maturité (Eh oui : J'ai 63 piges, les kids !), il faut d'abord apprendre et connaître.

Après seulement, on peut commencer à décrypter et faire la part des choses : Bon sang, il n'y a jamais eu autant de moyens de s'informer qu'à l'heure actuelle !

 

A l'âge de 20 ans, les événements d'Algérie et quelques autres guerres qui ne se disaient pas, m'avaient fait réfléchir.

Aujourd'hui, le souvenir du Général me reste comme une figure rassurante et trouble à la fois, comme la longue silhouette de "L'Homme qui Marche" par Giaccometti, autour de laquelle je me suis construit autant que je me suis rebellé. Une image vivante de la France, en somme.

 

Sur quelle figure nos jeunes de 20 ans vont-ils se construire demain ?

 

 

                                                                    * * * * * * * *

 

Rien à voir à présent, mais avant de vous lâcher à la plage (bandes de fripons canailloux), je voulais vous montrer un document, lettre ouverte autant que cri d'alarme aux lecteurs, et qui figuraient dans les revues ROA d'avril 1976. Les scans suivants proviennent de KRIKITU n°52 de ce même mois.

 

lettre-lecteurs1

 

 

lettre-lecteurs2.jpg

 

 

 J'ai trouvé la même démonstration, au mot près, dans des Pockets Arédit de la même période, laissant penser que les concurrents se sont alors rencontrés pour écrire ce communiqué. Quoi qu'il en soit, la situation décrite ici contribue à expliquer pas les choses, quand on sait que les Petits Formats, ROA compris, n'auront guère survécu au tournant des années 1970...

 

 

Exercice : Voyez-vous ici un rapport entre la situation décrite qui a affaibli une forme de bande dessinée en même temps que ses éditeurs, jusqu'à voir complètement disparaître celle-ci en quelques années... avec, par exemple, les très actuelles attaques répétées de Michel Edouard Leclerc contre la Loi Lang sur le prix unique du Livre ?

 

Zut : Et moi qui vous avais promis de ne pas vous tenir la jambe avec de Gaulle ou de la politique. Décidément : La sénilité guette...

 

 

A vendredi prochain les amis.

 

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans GUERRE (Sgt Gâchette)
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 13:06

Guerre-bandeau-copie-1.jpg

Une fois n'est pas coutume, cet article est une réponse au mail d'un lecteur. Les questions qu'il m'a posé tournent autour de la côte des originaux de Guennec, et d'une possible réédition de COSMICMAN.

Tout d'abord, Brandon Kermarrec, votre nom m'évoque à la fois un agent immobilier très présent dans ma région, et votre prénom celui d'un héros de série télé américaine : Le tout ferait le nom idéal d'un protagoniste du Duc de Brume. Je vous en félicite !

Plus sérieusement, il faut avouer qu'il est particulièrement difficile de trouver des informations sur les éditions ROA elle-mêmes (d'où ce blog), et encore plus sur les artisans qui les animaient.
Plusieurs raisons à cela : Contrairement aux autres géants de l'éditions d'illustrés, la diffusion de ces revues semblait plus restrainte, une fois sorties du grand ouest et les libraires parisiens, ou vendeurs d'originaux semblent peu fournis. Qui sait ! Le décès de collectionneurs désormais vieillissants peuvent ponctuellement alimenter leurs rayons !
Quant à des rééditions, j'ai déjà exprimé mon point de vue dans un précédent article : "Trouvailles d'automne". Je crois qu'à moins d'un travail de mémoire, sous forme par exemple de souscription, il ne faut pas trop miser dessus, et ce d'autant plus que les originaux sont quasi introuvables.

En parlant d'originaux, un petit coup de chapeau au dessinateur du Sergent Gâchette : Jack Lately, à travers cette planche amusante, où les attitudes des soldats dans le dernier strip est pour le moins... ambigu !



Voici la planche 1 de l'épisode 124 de Gâchette (Guerre n° 124 - sept.1965) ...
strip-Gachette2

              ... Et l'original tel que Jack Lately l'a réalisé :

 

original-Gachette2.jpg

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans GUERRE (Sgt Gâchette)
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 23:58

Guerre-bandeau-copie-1.jpg


La récente diffusion à la télévision du film "La chute", narrant les derniers jours d'Hitler dans son bunker ( Bruno Ganz, terrifiant ), m'a conduit à feuilleter mes numéros de GUERRE, illustré où paraissaient les aventures de mon chouchou, le Sergent Gâchette.

couv-guerre3-copie-1.jpg

Dans l'épisode 130, Gâchette et ses hommes entraient dans Berlin afin de libérer un scientifique qui aurait pu livrer le secret de la bombe aux nazis. C'est l'une des rares aventures du soldat des éditions ROA, où l'espionnage et la dissimulation prend le pas sur l'action.

Aujourd'hui, le candidat pour reprendre le rôle du méchant serait certainement le président Ahmadinejad.
Ses récents annonces de nucléarisation résonnent avec 1938, quand Hitler s'amusait à faire un pas en avant, un pas en arrière pour jauger la réactivité à l'étranger.

Espérons que la ressemblance s'arrête là.
Gâchette et ses hommes ne sont qu'un dessin sur du papier.




Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans GUERRE (Sgt Gâchette)
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 15:30

 

Guerre-bandeau-copie-1.jpg 


"Epoque de crises"
, nous rabâche-t-on.
      Crise financière. Crise écologique. Crise du couple...

Possible. Pour ma part, la crise que j'observe le plus distinctement depuis mon balcon, est la crise... d'identité!

En qui, en quoi osons-nous encore croire sans avoir peur d'être ringard demain matin? En quel Dieu? quel Parti?
Aujourd'hui, 22 janvier, un nouveau président, Barack Obama, vient de prêter serment. Il semble incarner une droiture que je ne voyais plus incarnée depuis Kennedy.
Malgré cela, je garde l'impression que nous vivons une époque sans perspective commune, et je crois que cela est dû au fait que nous avons perdu nos héros !


Ce sentiment est celui d'un enfant d'après-guerre : Ceux de ma génération ont été marqués par l'image quasi-sacrée des libérateurs américains, géants mâcheurs de chewing-gum et n
ous avons grandi dans l'exaltation de l'Ouest !


strip-Gachette.jpg

Même si je suis né après leur passage, en 1947, et que je ne les ai pas vus de mes propres yeux, ces fameux G.I's., toutes les femmes de ma famille, grand-mères incluses, leur ont voué un tel culte que j'ai longtemps cru les avoir moi-même accueilli les bras levés, juché en culotte courtes sur la charette de foin de mon père.

C'est ainsi que nous fut communiquée, à moi, aux copains de Plumieux et à tous les gosses de France, cette inextinguible soif de héros qui caractérisait notre époque : Par le cordon ombilical.


Pour cette raison, j'ai pensé que l'honneur d'inaugurer ce blog revenait de droit au Sergent Gâchette.


couv-guerre2-copie-2.jpg
Guerre n° 2 - juin 1953.

Et le voici tel que je le rêvais enfant, crapahutant dans la lande autour de chez moi : Grenades à la taille, mitraillette au poing et sourire aux lèvres.




couv-guerre
Guerre n° 193 - juin 1969.



   16 ans ont passé. En plein bourbier vietnamien, le regard sur la guerre a durci, le sergent a perdu toute innocence pour se rapprocher de la vision sombre d'un Sergent Rock animé à la même époque par Joe Kubert.


 

Repost 0
Published by Alain Chevrel - dans GUERRE (Sgt Gâchette)
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • Alain Chevrel
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.

Archives