Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 05:04

Bonjour.

 

Ce n'est pas Alain qui vous écris aujourd'hui.

C'est sa femme, Elise.

Et c'est avec une profonde tristesse que je prends aujourd'hui la place de mon mari, puisque celui-ci n'est plus en mesure de le faire lui-même. En effet, les éditions ROA ont perdu mercredi 22 septembre leur plus grand défenseur puisque mon mari a eu un très grave accident de voiture en compagnie de son ami Eugène.

 

J'ai l'impression que tout ceci n'est qu'une mauvaise blague.

 

Eugène est... (je ne me fais pas à l'idée de parler de lui au passé, puisqu'il était un ami d'enfance), un collectionneur de véhicules anciens. Et c'est à bord de la Ford T, voiture emblématique de la bande dessinée,  celle de Tintin au Congo et de Gaston, qu'ils ont eu cet accident tous les deux mercredi après-midi, accident qui a coûté la vie à Eugène.

 

article-accident-2.jpg

 

 

Quant à mon mari, Alain Chevrel, créateur de ce blog, il ne vaut guère mieux.

Il a été éjecté de la voiture pour percuter de plein fouet l'arbre dans lequel ils sont rentrés. Les pompiers étaient sur place un quart d'heure plus tard pour constater le décès d'Eugène. Ils ont emmené mon mari en urgence à l'hôpital.

Son épine dorsale a été touchée et je sais aujourd'hui qu'il ne remarchera plus jamais.

 

- Alain, lui, n'en sait rien.

 

- Alain est plongé dans un coma profond dont à priori il ne sortira jamais. 

 

Evidemment, nous ne nous connaissons pas, et il est étrange pour moi de vous écrire, de vous raconter tout ça. Mais je sais aussi que les 18 mois pendant lesquels Alain vous a donné rendez-vous ici, amateurs et nostalgiques de bandes dessinées, a été pour lui une source de joie qui le tenait chevillé à cet ordinateur depuis lequel je vous écris en ce moment.

 

Je vous avoue que je suis venue ici cette nuit (il doit être 5 heures du matin), pour supprimer purement et simplement ce blog.

 

Et puis j'ai reparcouru ses chroniques... revu ses choix de couvertures (qui rebondissaient souvent sur l'actualité, comme cette grève d'hier à laquelle il voulait participer avec ses anciens collègues...), ce projet d'anthologie de ses nouvelles favorites parues dans les éditions ROA et qu'il devait sélectionner pour la Clef d'Argent, projet sur lequel il avait travaillé une partie de l'été. Il avait aussi cette passion pour l'élevage de pigeons-voyageurs.

Croyez-moi, il n'y a pas plus occupé qu'un retraité !

 

Et puis j'ai découvert aussi vos commentaires - Je pense en particulier au plus fidèle d'entre eux : Zaïtchick !

 

Alain en était très fier, et je vous remercie d'avoir animé avec lui cette passion nostalgique pour ces petites bande dessinées aujourd'hui largement oubliées.

Alors j'ai compris que pour beaucoup de gens ici, Alain avait fait un travail contre l'oubli, et que ce blog lui-même est un excellent témoignage de qui est mon mari.

 

Alors je me suis mise à écrire cet ultime message. Celui que vous lisez en ce moment. Un message qui restera éternellement. Celui que les futurs visiteurs trouveront en se rendant sur le blog hommage des éditions ROA.

 

Car je le sais maintenant, il vient de me le faire comprendre à travers ces pages, Alain n'aurait pas voulu que cela disparaisse.

 

Que de là où il se trouve désormais, qu'il vive heureux au milieu des personnages, héros, soldats et cow-boys qui l'auront tant fait rêver.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Elise Chevrel - dans Les éditions
commenter cet article

commentaires

Léon des Fouges 01/11/2010 10:15



J'ai pris le temps de parcourir la totalité du blog, sur les conseil d'un habitué qui se reconnaîtra. Je suis soufflé
par le travail investi. Etant de la même génération que le narrateur, Alain Chevrel, j'ai connu les petits formats après la guerre, et je dois dire que votre évocation est pétrie d'érudition.
C'était de la bande-dessinée jetable (on disait d'ailleurs "illustrés") et il était mal vu d'en lire, à plus forte raison d'en collectionner ! Je ne sais combien de ces ouvrages sont passés entre
mes mains... Ni combien ont fini au dépotoir, hélas. Quelques titres me reviennent, Big Boy, Flingo, Trackers, Jet Logan... J'en ai lu longtemps, il y en avait même dans les salles d'attente du
docteur ou chez le coiffeur. Merci de m'avoir remémoré ces bons moments de lecture. Je vais me procurer votre album.



Odkin le immi 23/10/2010 17:47



Voir même un galop d’essai



Odkin le immi 23/10/2010 17:39



Puisqu’il semble maintenant avéré que l’univers de Tom et Williams correspond à ce qui se passe dans l’esprit  d’Alain Chevrel, et que celui-ci se trouve dans un coma prolongé,
alors oui, on peut espérer une suite, et même le développement de cet univers, avec d’autres héros pas encore croisés.


Laurent Lefeuvre a admirablement joué sa partie, et on espère une suite en album.


Maintenant, pour ce qui est du blog, ne pourrait-on imaginer que d’autres fans l’alimentent à leurs tours, sous le contrôle de madame Chevrel.


Ainsi, fiction authentique  et fausse réalité continueraient leurs chemins chacun de leurs cotés, et le blog deviendrait une sorte de gallot d’essaie pour des auteurs en herbes.



Fletcher 22/10/2010 22:07



Je viens de lire l'album. (mes 40 ans jeudi il y a une semaine)


J'ai lu le supplément lundi.


Je suis passé vérifier s'il y avait uh vrai blog mardi.


J'ai passé ma soirée du mardi sur le blog d'Alain Chevrel, puis sur les forums associés.


Ce soir j'ai relu Tom et William.


C'est du délire.


Bravo !



Karl 19/10/2010 09:50



Ah ! Pour la personne du commentaire 64 "JCD"... une pinaillade de rien :


Le type qui présentait "La quatrième Dimension" (Twilight Zone), c'est ROD SERLING (pas Seurling).


Je vous l'avais bien dit, c'est une pinaillade. Mais comme un certain reportage sur un certain jeune auteur du Lombard a également fait ce parallèle avec la série, j'ai vérifié.


Sinon, je suis épaté par l'érudition de certains commentaires particulièrement inspirés !


 



Qui Suis-Je ?

  • Alain Chevrel
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.
  • né en 1947 (début officiel de la guerre froide, et de la fameuse affaire Roswell), je suis un enfant de l'histoire et de l'imaginaire.

Archives